Arrêté après avoir infecté 22 personnes en leur disant: « Je vais vous infecter tous »

Le «supercontagateur» de 40 ans a continué à se rendre sur son lieu de travail avec une toux et une fièvre à 40 degrés. Le juge le libère des accusations après l’avoir interrogé.

Contrôle de la police
Contrôle de la police nationale dans un périmètre de fermeture.Rachel Manzanares

La police nationale a arrêté hier un homme de 40 ans accusé de ayant infecté 22 personnes avec Covid-19 ignorer les recommandations sanitaires. Malgré des symptômes évidents et une forte fièvre, il a continué à se rendre sur son lieu de travail et à la salle de sport qu’il fréquentait, toussant et baissant son masque tout en claquant ses collègues: « Je vais vous infecter tous avec le coronavirus ».

Les autorités policières ont mis l’accusé à la disposition de la justice, qui fait face à accusations pour crime de blessure, bien qu’aucune des personnes infectées n’ait développé de symptômes graves. Ils lui reprochent le déclenchement d’une épidémie qui a été détectée il y a quelques semaines dans la ville majorquine de Manacor.

Après l’avoir interrogé et répondu à des explications sur sa conduite, le juge l’a libéré avec des accusations.

Selon l’enquête policière, l’homme a été infecté et a caché sa maladie. Il a continué à se rendre dans l’entreprise où il travaille, un magasin de produits alimentaires, alors qu’il attendait toujours le résultat du test PCR et malgré le fait qu’il présentait des symptômes de souffrance de la maladie.

Ses collègues et le directeur de l’établissement où il travaillait lui ont ordonné de rentrer chez lui et de s’isoler jusqu’à ce que les résultats des tests soient connus. Selon les témoignages recueillis par l’enquête policière, il est retourné travailler avec 40 degrés de fièvre et il est venu se promener dans les locaux, enlevant son masque en toussant et commentant le risque de contagion.

Lorsque votre résultat positif à la PCR vous a été signalé, le modèle était alarmé et, suivant le protocole, tous les travailleurs ont été testés. Cinq testés positifs et avait déjà infecté des personnes dans leur environnement familial, y compris un bébé d’un an. Parmi ceux qui fréquentaient le gymnase où le détenu fréquentait, il y avait trois points positifs. Au total, la police aurait attribué la contagion directe de 8 personnes et la contagion indirecte de 14, dont trois mineurs.

Il s’agit de la première arrestation de ces caractéristiques enregistrée à Majorque, où il y a eu de nombreuses arrestations et même des incarcérations temporaires pour non-respect des obligations d’état d’alerte, en particulier pendant les mois difficiles de la détention. Dans tous les cas, ce sera l’autorité judiciaire qui déterminera s’il existe une responsabilité pénale ou s’il s’agit d’une action qui ne mérite pas de reproche pénale.

Vous pourriez également aimer...