Arrimadas affirme à ses bases que partir sera une « nouvelle erreur » et promet qu’ils voteront pour sa direction

Lundi prochain, le Comité exécutif et le Conseil général se tiennent entre les pressions pour apporter des changements dans le dôme

Arrimadas s'approche pour s'asseoir sur son esca
Arrimadas s’approche pour prendre place sur son banc au Congrès.Emilio NaranjoEFE
  • refondation Arrimadas n’a pas démissionné et a organisé une tournée en Espagne à l’automne et un référendum interne après Noël
  • politique Arrimadas promeut la « refondation » de Ciudadanos : changement de marque électorale et programme renouvelé

Les annonces de refondation n’ont pas apaisé la tempête interne au sein de Ciudadanos, où des positions et des militants continuent de réclamer des démissions ou la convocation d’un congrès extraordinaire pour tenter de sortir de la crise. La détermination de ces secteurs critiques sera résolue lundi lorsque le Comité exécutif et l’après-midi le Conseils généraux, le corps le plus élevé entre les assemblées. All Ins Arrimadas donnera des explications, vendra sa proposition de refondation et écoutera toute critique qui pourrait survenir. Ensuite, on verra si ceux-ci se traduisent également par une véritable impulsion pour la séparer de la direction de Cs.

Le double rendez-vous de lundi permettra également de mesurer si Arrimadas offre un geste en retour. Il l’a déjà fait après l’échec de la motion de censure à Murcie, lorsqu’il a introduit des changements pertinents au sein de la direction nationale. Cette crise s’est ensuite réglée avec des changements dans le noyau dur avec l’entrée de Bégoa Villacs Oui Juan Marn et perte de puissance Place Charles Oui Miroir José Maria.

Dans ce temps d’attente, Arrimadas movi signe ce mercredi et a tenté de rechercher la complicité de certains militants déprimés avec une lettre, à laquelle EL MUNDO a eu accès, dans laquelle il voulait affronter la dure défaite en Andalousie et les erreurs commises dans son mandat. Il y expose une explication de son plan d’avenir et promet de leur donner la parole dans ce processus pour choisir avant tout ce qui est important : la marque électorale, le programme et, aussi, les équipes et le leadership.

Dans sa présentation, Arrimadas souligne qu’il serait facile de partir mais qu’il considère qu’une démission serait une nouvelle erreur pour la viabilité du projet libéral.

La tentation de la facilité est permanente, des offres politiques passées et présentes [por el PP] qui promettent confort et tranquillité, jusqu’au retour au secteur privé et à la famille [tiene dos hijos y uno de slo tres meses]dit le président du parti Orange. Cependant, sa conviction absolue est que cela serait très préjudiciable à Ciudadanos. La solution à laquelle je crois est de fixer le cap du safran en le gardant, quelle que soit la force de la tempête, jusqu’à atteindre un port sûr, assure-t-il.

Face aux appels à la réaction, Arrimadas affirme qu’il y aura un changement radical et que la situation mérite une refondation, une profonde rénovation. Ensuite, il garantit que les bases seront les véritables protagonistes de ces changements, puisqu’il promet un processus ouvert, ambitieux et participatif dans lequel les militants seront seuls en charge de décider.

Vous et tous vos collègues serez, précise-t-il, ceux qui seront chargés, une fois de plus, d’endosser les lignes programmatiques et les politiques prioritaires, la marque, les équipes et le leadership. Il n’a pas encore révélé exactement comment cela se passera, mais il appelle les affiliés à s’inscrire dans cette mission.

Vous pourriez également aimer...