Aujourd’hui sera le dernier jour de la canicule, à haut risque en Andalousie, en Catalogne, à Madrid et au Pays basque

L’AEMET s’attend à ce que l’air frais commence ce samedi, même si ce n’est que demain qu’il y aura une baisse brutale et généralisée du mercure.

Une jeune fille et une fille
Une jeune femme et une fille se rafraîchissent dans une fontaine à Vitoria.David AguilarEPE

La canicule qui prendra fin dimanche connaîtra un rebond thermique ce samedi dans la région de l’Èbre, où l’Agence météorologique nationale (AEMET) maintient l’alerte pour risque important de chaleur (orange) en Andalousie, Catalogne, Communauté de Madrid, Pays Basque, où les températures oscilleront entre 37 et 41 degrés Celsius. De même, il a activé des avertissements de risque (jaune) dans les Asturies, les îles Baléares, la Cantabrie, la Castille et León, la Castille-La Manche, une partie de la Catalogne, la région de Murcie et la Communauté valencienne. [Consulte el tiempo en su localidad]

Elle a également activé les premières notices rouges de cet épisode insolite en juin, puisqu’en Aragon, Navarre Oui La Rioja le mercure montera ce samedi à 42C. Au total, une quinzaine de communautés autonomes, toutes sauf l’Estrémadure et les îles Canaries auront des avertissements en raison du risque de chaleur, de pluie ou de tempêtes et de Castille et Len. Les Asturies, pour leur part, ajouteront le risque de précipitations, qui pourraient laisser 15 litres par mètre carré en une heure.

Cependant, l’AEMET espère que ce samedi commencer l’admission d’air fraisbien que ce ne soit que le dimanche 19 juin, date à laquelle une chute brutale et généralisée du mercure se fera sentir, notamment dans le nord et le centre du pays, qui pourrait dépasser les 10 degrés dans certaines zones, comme l’a rapporté le porte-parole de l’État Agence météorologique (Aemet) Rubn Campo Eh bien, ce sera encore une journée très chaude dans la majeure partie de l’Espagne, en particulier dans la moitié orientale, bien que la dépression atmosphérique de haut niveau (DANA), qui « injecte de l’air très chaud du nord L’Afrique, elle sera venue très près de la Péninsule. »

Pour autant, « l’air frais de l’Atlantique n’aura pas encore recouvert l’ensemble du territoire samedi et la baisse des températures ne sera perceptible que dans le tiers ouest de la péninsule, c’est-à-dire [a] Galice, Asturies, Cantabria Oeste de Castilla y León, Extremadura et Andalucía Occidental ». Le reste connaîtra de légères baisses des températures maximales ou même de légères augmentations dans les points du nord-est où elles pourraient dépasser quarante degrés et à Saragosse, encore une fois, 42 degrés. ou 43 degrés, comme Logroo et d’autres villes sur les rives de l’Èbre, Aragonais, Navarre et Rioja, où la chaleur extrême peut atteindre 42 degrés. À Pampelune, il pourrait également atteindre 41 degrés, tandis que « Cceres ou Badajoz immergés dans l’air frais de l’Atlantique , ils feront un peu plus de 30 ».

« On parle de températures entre dix et quinze degrés de plus que la normale dans le tiers nord de la Péninsule et même plus de quinze degrés au-dessus de la normale en Navarre et au Pays basque ; la chaleur sera extraordinaire ce samedi également dans l’est de la mer Cantabrique et en Navarre, en Galice, dans les Asturies et dans les points du nord-ouest de Castilla y León », a ajouté Campo. De même, il y aura des pluies et des averses orageuses qui pourraient être fortes et dans le des nuages ​​de repos se formeront d’évolution avec d’éventuels orages isolés dans l’après-midi.

Vous pourriez également aimer...