Ayuso dit maintenant que rouvrir tous les services d’urgence dans les centres de santé (SUAP) quand il en a « la possibilité »

Le ministre de la Santé justifiait il y a 10 jours qu’il suffisait que 17 des 37 points d’urgence fermés en raison de la pandémie soient opérationnels

Ayuso veut rouvrir les urgences des centres de santéLE MONDE
  • Santé Madrid ne rouvrira que 17 des 37 services d’urgence de soins primaires (SUAP) dans les centres de santé

Le président de la Communauté de Madrid dit maintenant que la réouverture de tous Services d’urgence de soins primaires (SUAP) dès que vous en avez « la possibilité ». Isabel Díaz Ayuso a fait cette déclaration à peine 10 jours après que la ministre de la Santé de son propre gouvernement a fait valoir que les ressources avaient été « réorganisées » et qu’il suffit désormais de ne laisser que 17 des 37 points d’urgence qui se trouvaient dans des centres de santé opérationnels. la région.

« Nous sommes tous confrontés au problème du SUAP et, lorsque nous en aurons la possibilité, ils seront tous rouverts, mais nous avons commencé par ouvrir ceux où un centre de santé est plus éloigné », a déclaré le responsable régional lors d’un acte à Boadilla del Monte. « Nous voulons rouvrir tous les SUAP, mais il faut commencer par tous ceux qui n’ont pas d’hôpital ou de service d’urgence. moins de 15 minutes« , il ajouta.

Comme expliqué au ministère de la Santé le 21 juin, dans la restructuration, il a été pris en compte celui du 400 000 utilisateurs qui se sont rendus dans les centres de santé la nuit ou le week-end en 2019, dans 77% des cas c’était pour des consultations considérées comme « différées ». Concernant les 33% restants, seuls 0,04% « nécessitaient vraiment une urgence ».

Avec cet argument, ils ont justifié la réouverture de seulement 17 des 37 SUAP fermées au début de la pandémie afin de relocaliser leurs professionnels. Même ainsi, dans le département d’Enrique Ruiz Escudero, ils ont insisté sur le fait que la fermeture définitive de 20 points -qui à aucun moment n’a indiqué qu’ils seraient ouverts plus tard- n’implique aucune coupemais une « réorganisation » des ressources appliquant des critères « d’activité, de géographie, de population et d’absence d’hôpital de proximité ».

« Ce que nous vivons ces jours-ci, c’est une utilisation des centres de santé par la gauche et, en particulier, les maires de gauche de la Communauté de Madrid, qui se sont déjà organisés pour cela et qui utilisent des installations publiques, des bureaux de poste, etc. la Mairie, les comptes publics des réseaux sociaux pour faire campagne contre la Communauté de Madrid »a déploré Ayuso ce jeudi en référence aux critiques des conseillers du PSOE pour la fermeture.

Selon lui, c’est « insensé » et « ça ne fait que transférer une fausse image de la santé publique » dans la région, qui « est l’une des meilleures au monde et dont les problèmes sont exactement les mêmes et bien moindres » que ceux du reste des régions autonomes : « Vous n’avez qu’à demander au système de santé, aux sociétés médicales, aux syndicats dans d’autres communautés autonomes, pour voir que là-bas le problème des soins primaires est bien pire qu’à Madrid ».

Dans ce contexte, Ayuso a maintenant assuré que tous les SUAP rouvriront, mais sans indiquer de date précise. Dans le cas des 17 dont on avait annoncé qu’ils seraient à nouveau opérationnels, il est prévu qu’ils commenceront à recevoir des patients en septembre.

Vous pourriez également aimer...