De la fête à la réflexion : Comproms commence à tourner son discours sur Oltra

Il s’ouvre pour discuter de la continuité du vice-président au sein du Consell tandis que Puig donne une semaine pour prendre une décision

Le maire de Valence, Joan Rib
Le maire de Valence, Joan Rib, au rallye Comproms samedi.JUAN CARLOS CRDENASEPE
  • Ximo Puig Augmente la pression sur Oltra et Comproms et les pousse à prendre des décisions : « Je ne suis pas là pour les fêtes »
  • engagements Organisez une fête de réaffirmation et resserrez les rangs avec Oltra : « Nous dérangeons et c’est pourquoi ils veulent que nous disparaissions »

Après l’euphorie du week-end, le lundi est généralement la meilleure métaphore pour la fin de la fête. Et c’est précisément ce qu’a vécu Comproms hier. Samedi, la coalition avait convoqué un événement de pré-campagne qui a conduit à une véritable célébration et hommage à Mónica Oltra, un jour après qu’elle ait refusé de démissionner et deux après son inculpation pour avoir prétendument dissimulé les abus de son ex-mari sur un mineur sous tutelle. . . Le match s’est transformé en week-end avec son leader, mais la musique et la danse ont fait place à une gueule de bois lundi.

Et dans ce débarquement dans la réalité, Comproms commence timidement à tourner son discours après les messages venus des rangs socialistes et, surtout, de Présidence de la Generalitat. Dans le resserrement des rangs avec Oltra, pas une fissure ne s’est vue ce week-end dès que la dirigeante a pris la parole pour confirmer qu’elle n’avait pas l’intention de quitter le gouvernement valencien. Cependant, Comproms fait face à un exécutif ce mardi dans lequel il est supposé qu’il y aura un débat sur l’opportunité d’éloigner Oltra de l’attention.

Pour la première fois dans la coalition, il est question de réfléchir, et c’est précisément ce que le président de la Generalitat, Ximo Puig, a demandé ces derniers jours, qui tente de gagner du temps pour ne pas avoir à forcer le limogeage de son partenaire principal en personne du gouvernement. Puig veut que ce soit Comproms qui finisse par convaincre Oltra de la nécessité de se retirer. Et plus tôt que tard, comme il l’a prévenu hier, après avoir censuré – il ne l’avait pas fait jusqu’à présent – les mesures prises dans Comproms : Je ne suis pas partant pour les fêtes.

Le maire de Valence, Joan Rib, était le seul à avoir osé verbaliser vendredi qu’une décision devra être prise au sein de la coalition valencienne, même si samedi il semblait vouloir nuancer ses propos et montrer son soutien inconditionnel à Oltra. Le maire, l’une des principales références de Comproms, a encore été clair ce lundi.

À son avis, Oltra a été et est essentiel, mais cela n’empêche pas que des décisions soient prises au sein de Comproms à bien des égards. Si Oltra a déjà pris sa propre décision, celle que Comproms décide conjointement peut en être une autre. Sans surprise, l’acte festif de samedi n’a pas seulement laissé perplexe les socialistes. Dans la coalition, il y a ceux qui pensent que l’image qui a été projetée était une erreur.

Un autre des dirigeants les plus proches d’Oltra, Mireia Moll, n’a pas caché non plus que dans Comproms il doit y avoir un débat sur ce qu’il faut faire désormais. Le ministre de l’Agriculture et membre du parti Oltra à Comproms (Initiative) a affirmé : C’est une situation compliquée, ce serait surréaliste de ne pas le reconnaître, mais il faut essayer de le respecter, des moments de réflexion se produiront et nous verrons ce les décisions sont prises.

Également porte-parole de Comproms dans les Cortes, papa chênes, a avancé que la coalition ne reculera pas devant le dialogue interne sur la continuité d’Oltra au sein du gouvernement. Un autre débat sera l’affiche électorale pour 2023 : je ne sais pas ce qui se passera dans un an. Samedi, bien qu’il s’agisse d’un événement de pré-campagne intitulé Vers le troisième Botnic, personne n’a proclamé Oltra candidate.

De plus en plus de Comproms tournent leur regard vers le député au Congrès Joan Baldov. Il était l’un des protagonistes de samedi. Les applaudissements les plus enthousiastes lui sont allés, au cri de Baldo, Baldo ! Baldov, qui intensifie depuis des semaines son agenda dans la Communauté valencienne, est reconnu comme un point fort pour succéder à la notoriété d’Oltra. Il continue à la défendre.

Vous pourriez également aimer...