La Cour suprême convoque le député du PP Alberto Casero à témoigner le 20 juin pour prévarication dans son étape de maire

L’instructeur du Tribunal de Grande Instance offre à l’apprécié la possibilité de se déclarer volontairement.

Alberto Casero, au Congrès.
Alberto Casero, au Congrès.GETTY
  • Le Suprême ouvre une procédure au député PP Alberto Casero pour enquêter sur les contrats lorsqu’il était maire de Trujillo

L’instructeur de la Cour suprêmeAndrés Palomo a convoqué pour le 20 juin prochain, à 11h30, le député du PP Alberto Casero comme enquêté pour qu’il fasse une déclaration volontaire en relation avec l’affaire dans laquelle il enquête sur certains accords et contrats de services qu’il aurait conclus lorsqu’il était maire de Trujillo (Cceres) en 2017 et 2018, selon des sources judiciaires.

La chambre criminelle a accepté d’ouvrir une procédure contre le député après que le tribunal de première instance et d’instruction de Trujillo a soumis à la Haute Cour une déclaration motivée dans laquelle les faits imputés au maire de l’époque étaient qualifiés de délit continu de prévarication administrative. En outre, le parquet a noté des signes de détournement de fonds publics dans ses actions lorsqu’il a exhorté à ouvrir des poursuites pénales contre le contribuable.

Selon les preuves documentaires et testimoniales fournies par le tribunal de Trujillo, il existe des indices solides que les actes contractuels examinés ont été effectués par Casero sans se soumettre à la procédure administrative établie pour lui, ce qui a compromis le paiement de divers montants sans en informer le conseil municipal. et sans les rapports obligatoires nécessaires.

Parmi les contrats enquêtés, il y en a un de mars 2017 où Alberto Casero aurait embauché un psychologue, le cachant au conseil municipal, sans fournir le contrat, sans dossier de contrat, sans rapport sur la nécessité du service et sans l’approbation du frais.

En revanche, en septembre 2017, le désormais député a signé avec le président de la Chambre de commerce péruvienne en Espagne un contrat engageant la Mairie au paiement de 25 000 euros, sans en informer les services économiques et juridiques de la Mairie, sans que la convention ait été préalablement approuvée et sans être soumise à l’information du public ou publiée au BOE.

Casero, bras droit de l’ancien secrétaire général du PP Teodoro García Egea, risque d’être inculpé d’un délit continu de prévarication administrative et d’un autre de détournement de fonds publics.

Le député peut accepter de comparaître volontairement devant la Cour suprême le 20 juin ou contraindre l’instance à saisir le Congrès des députés de la requête pour pouvoir prendre une déclaration.

Vous pourriez également aimer...