La deuxième femme, le colonel Begoa Aramenda, est promue générale des forces armées

Il a été procureur à la Chambre militaire de la Cour suprême, a participé à quatre opérations à l’étranger et compte 23 décorations

Général Bego
le général Begoa Aramenda.LE MONDE

Colonel Begoa Aramenda Rodrguez d’Autriche, l’actuelle secrétaire générale technique adjointe au ministère de la Défense, est la deuxième femme des Forces armées à être promue générale après sa nomination à ce grade par le Conseil des ministres.

Le Conseil des ministres a approuvé ce mardi l’arrêté royal par lequel Aramenda est promue auditeur général sur proposition de la ministre de la Défense, Margarita Robles, devenant ainsi la deuxième femme des forces armées espagnoles à accéder à la direction militaire, selon le ministère de la La défense a informé.

Le ministère considère que cette promotion « est une étape nouvelle et importante dans le processus d’intégration des femmes dans l’armée, en particulier dans la ligne de commandement, à laquelle de plus en plus de femmes sont incorporées ».

Le nouveau promu a déclaré que « atteindre le généralat est une satisfaction, c’est terminer une carrière et reconnaître l’effort de 32 ans de service ».

« En tant que femme, elle est une source de fierté, je suis consciente que je suis une référence pour les femmes des Forces armées qui arrivent derrière et cela montre aussi qu’il y a l’égalité des chances dans l’armée », a ajouté le nouveau général.

La première femme

Aramenda suit les traces de Patricia Ortega, du Corps des ingénieurs politiques de l’armée, qui est devenue en juillet 2019 la première femme de l’histoire de l’Espagne à être promue générale.

Actuellement, les femmes dans les forces armées espagnoles représentent 12,9% de la force totale, deux points au-dessus de la moyenne des armées des pays de l’OTAN.

Begoa Aramenda Rodriguez de Austria est née en Sidi Ifni (Maroc) le 1er octobre 1965. Diplômée en Droit de l’Université de Saragosse en 1968, elle entre dans le Corps Judiciaire Militaire en 1989, dans la première promotion avec les femmes.

Depuis 1990, elle a été conseillère juridique dans la Marine, aux îles Canaries, à l’École militaire navale et au quartier général de la Marine, en les combinant avec des fonctions d’enseignement.

Kosovo et Afghanistan

Pendant 12 ans, elle a été procureur au Parquet de la Chambre militaire de la Cour suprême, et depuis 2008, elle a occupé différents postes au sein de l’organe central du ministère de la Défense, le dernier depuis octobre 2019 en tant que secrétaire général adjoint technique.

Issu d’une famille avec une longue tradition militaire dans les deux branches, Begoa Aramenda a participé à quatre opérations à l’étranger : Kosovo (2000), Afghanistan (2003), Bosnie-Herzégovine (2006) et Liban (2008).

Parmi ses 23 décorations, il y a plusieurs croix au mérite militaire de l’armée, de la marine, des Aeronuticas et de la garde civile, ainsi que la croix distinguée de première classe de l’ordre de San Raimundo de Peafort, très appréciée des juristes, et la enfin, la Médaille Commémorative de l’Opération Balmis.

Vous pourriez également aimer...