La Junte tente de repêcher près d’un million d’Andalous sans vacciner

Lance un « sauvetage actif » de ceux qui résistent encore à recevoir le vaccin. 300 000 d’entre eux attendaient leur tour après avoir été contaminés par le Covid au cours des six derniers mois

Le conseiller en santé, Jes
Le ministre de la Santé, Jess Aguirre, lors d’une visite des travaux du centre de santé de Martos (Jan).CONSEIL
  • Éducation L’Andalousie conçoit un cours « présentiel » avec 5 300 enseignants supplémentaires et 250 millions de fonds propres

Le Conseil s’est actuellement inscrit sur ordre du 937 130 citoyens de plus de 12 ans qui ne sont toujours pas vaccinés. Parmi eux, environ 303 000 ont attendu patiemment la fin de la période de six mois que Salud avait fixée pour ceux qui avaient souffert de l’infection à coronavirus. Mais ce protocole a changé pour accélérer le processus et l’attente peut désormais être réduite à quatre semaines (à compter des premiers symptômes), ce qui permettra d’accélérer le renforcement de la vaccination de ce groupe, que de recevoir un seul dose du vaccin.

Le Ministre de la Santé, Jess Aguirre, a détaillé ce jeudi les changements introduits dans la stratégie de vaccination dans cette dernière ligne droite, dans laquelle un absorption active de tous ceux qui n’ont encore reçu aucune dose, soit pour des raisons médicales, soit simplement en raison de leur refus de subir l’effet des vaccins.

À partir de cette semaine, le ministre de la Santé tentera de localiser les non vaccinés, un par un, bien que le 90 points de vaccination sans rendez-vous permis ces dernières semaines de faciliter l’accès à tous les citoyens, tant dans leur lieu de résidence que dans les principales destinations de vacances. L’objectif, encore une fois, n’est de laisser aucune fenêtre ouverte à un nouveau pic d’infections une fois que la cinquième vague de la pandémie semble s’apaiser.

L’Andalousie a déjà vacciné 70 pour cent de la population et espère atteindre 90 pour cent dans le deuxième quinzaine de septembre, quand mettre fin à la campagne extraordinaire qui a débuté fin décembre 2020, avec les premiers vaccins contre le Covid reçus dans la collectivité et qui ont été distribués parmi les personnes âgées et les travailleurs des centres.

C’est là, dans les maisons de retraite, que se trouve à nouveau le principal foyer d’inquiétude, car les infections ont de nouveau grimpé en flèche et parce que de nouveaux décès s’ajoutent chaque jour.

Réticent à réisoler les résidences, le Conseil est convaincu que le Agence européenne des médicaments Donner bientôt le feu vert à une troisième dose du vaccin pour les personnes qui, en raison de leur âge ou d’une maladie, souffrent d’un certain type d’immunosuppression, de sorte que, dans leur cas, l’efficacité des premières doses a été limitée dans le temps .

Les personnes âgées pourraient être dans cette situation, ce qui expliquerait pourquoi les infections se sont à nouveau multipliées dans les résidences. Hier, selon les données publiées par le ministre de la Santé, il y avait 516 pensionnaires des centres pour personnes âgées infectées par le Covid, dont 39 ont été hospitalisés. Il y a actuellement 74 centres avec des foyers de coronavirus, sur un total de 1 107 (résidences pour personnes âgées et personnes à charge), ce qui signifie que 93% des centres sont indemnes d’infections, selon le conseiller.

Vous pourriez également aimer...