La page socialiste étudie également la demande de déclaration d’une zone catastrophique pour Castilla-La Mancha

L’exécutif régional ouvrira un processus de collecte d’informations auprès des employeurs, des syndicats, des conseils municipaux et des conseils concernant les dommages causés par la tempête Filomena

Membres de la brigade d'infanterie

Des membres de la brigade d’infanterie mécanisée Guzmn El Bueno nettoient les rues de Tolède.
Anges Visdmine EFE

  • Direct.

    Neige, aujourd’hui: dernière heure de la tempête

  • Gouvernement.

    Fernando Grande-Marlaska, irrité par Margarita Robles pour avoir déployé l’UME à Madrid sans passer par l’Intérieur

Il Gouvernement de Castilla-La Mancha, présidé par le socialiste Emiliano Garca-Page, ouvrir un processus de collecte d’informations auprès des employeurs, des syndicats, du tiers secteur, des communes et des conseils concernant les dégâts causés par la tempête Filomena et, en fonction des données, envisager la possibilité de demander au gouvernement central de déclarer une zone catastrophique.

C’est ainsi que le ministre du Développement s’est exprimé mardi, Nacho hernando, aux questions des journalistes lors d’une conférence de presse sur la demande du PP de demander ladite déclaration.

Hernando a expliqué que, en fonction des «données objectives» collectées, la possibilité d’envoyer ces informations au Ministre de l’Interieur, qui est celui qui décide si la déclaration d’une zone catastrophique est faisable ou non.

Et il a ajouté: « La déclaration elle-même n’est pas importante, mais la détermination des dommages matériels survenus afin qu’il puisse y avoir une compensation pour ces personnes. »

La La communauté de Madrid a évoqué ce week-end la possibilité de demander au gouvernement de déclarer la zone particulièrement touchée par la tempête Filomena, et le ministre des Transports, Jos Luis Balos, a répondu ce lundi qu’avant d’examiner cette déclaration, les dégâts, les causes et l’ampleur des effets de la tempête.

Ce mardi, la présidente de Madrid, Isabel Daz Ayuso, a assuré qu’elle soutiendrait tout maire « de toute commune et de tout signe politique » qui demande la déclaration d’une zone catastrophique, comme le maire de la capitale s’est également ouvert à le faire, Jos Luis Martnez-Almeida.

D’autre part, le gouvernement de Castilla-La Mancha a demandé le Administration générale de l’État l’envoi de ressources pour renforcer le travail des équipes d’urgence dans différentes communes de Tolède, Guadalajara et Albacete, pour faire face aux chutes de neige et au gel qui se produisent dans la région.

Performance de l’infanterie mécanisée

Dans un communiqué de presse, le gouvernement régional a rapporté que ce mardi Comité consultatif du plan spécifique pour le risque de phénomènes météorologiques défavorables en Castille-La Manche (Meteocam), pour évaluer la situation actuelle dans la région, qui présente des «incidents spécifiques» à la fois dans le réseau routier et dans l’alimentation électrique.

Le gouvernement régional a également demandé aux citoyens de faire preuve de prudence lorsqu’ils sortent dans la rue ou circulent sur la route face à l’apparition de calottes glaciaires en raison de la baisse des températures, qui se poursuivra dans les prochains jours.

Des sources du conseil municipal de Tolède ont indiqué à Efe que le Brigade d’infanterie mécanisée ‘Guzmn el Bueno’, qui a déployé 122 militaires et plusieurs véhicules pour effectuer des tâches de nettoyage, continue de déblayer à la main la neige et la glace des rues du quartier historique inaccessibles aux chasse-neige.

Vous pourriez également aimer...