La santé donne la priorité aux communautés autonomes qui ont le plus vacciné en raison de la réduction des expéditions Pfizer

Le ministère modifie la distribution des vaccins pour la semaine prochaine car, en temps opportun, ne reçoivent que la moitié de ceux prévus

Un agent de santé reçoit une dose du vaccin Covid-19 le ...

Un agent de santé reçoit une dose du vaccin Covid-19 lundi dernier à l’hôpital Vital lvarez Buylla de Mieres, dans les Asturies.
JL Cereijido EFE

Un autre pot d’eau froide sur le plan de vaccination. Le ministère de la Santé a informé les conseillers régionaux que la semaine prochaine ils ne recevront que 56% des vaccins prévus (67% si six doses sont administrées par flacon, au lieu de cinq), en raison d’un problème de production chez Pfizer . L’exécutif espagnol devra donc changer le système de distribution et l’adapter au taux de vaccination.

La communication Santé, à laquelle a accédé EL MUNDO, stipule que « le ministère effectuera la semaine prochaine une distribution qui, en plus de répondre à des critères équitables, prend également en compte le taux de vaccination de la première semaine ». En d’autres termes, ceux qui ont injecté le plus de doses dans les premiers jours seront ceux qui en reçoivent le plus maintenant.

Cela profitera à des régions comme les Asturies ou la Galice et nuira à d’autres comme la Communauté de Madrid. Interrogées sur cette communication, des sources du ministère de la Santé du gouvernement régional ont assuré qu ‘«il est inadmissible de modifier arbitrairement les critères de distribution, pénalisant les autonomies proactives».

Il fait référence au fait que certaines régions, comme Madrid, ont choisi de conserver la moitié des flacons pour la deuxième dose, et d’autres ont décidé d’en mettre autant que possible pour la première, en prévision que d’autres arriveront. « Cela va à l’encontre des critères de bonne gestion et de planification qui devraient régir une campagne de vaccination », se plaignent-ils à Madrid.

Cette distribution est celle proposée jeudi par le président de la Communauté valencienne. Ximo Puig a proposé que le ministère de la Santé fasse une distribution «flexible» des vaccins contre Covid, afin que les communautés autonomes qui vaccinent le plus soient prioritaires dans la distribution hebdomadaire des doses, par rapport à celles qui ont des flacons stockés sans administration.

La raison donnée par l’Exécutif central pour le changement spécifique des critères est que de cette manière toutes les communautés auront «des doses suffisantes pour, au moins, administrer les secondes doses aux vaccinés pendant la première semaine». Il arrive qu’à partir du lundi 18, les 21 jours établis dans le calendrier d’administration par rapport au premier vacciné commencent à être remplis.

Que s’est-il passé? Que Pfizer a communiqué à la Commission européenne et aux pays de l’UE une réduction par rapport aux quantités engagées dans l’expédition à effectuer la semaine prochaine de son vaccin vers les pays européens. « L’entreprise a justifié cette réduction par une baisse de production du fait des modifications apportées à ses installations », déplore Sanidad.

La réduction affecte tous les pays de l’UE de la même manière, et l’exécutif espagnol, avec le reste des gouvernements de l’UE et la Commission européenne elle-même, a exprimé sa « surprise et son profond inconfort » face à la décision de l’entreprise, exigeant que cette incidence soit limitée à l’expédition prévue la semaine prochaine et que les doses engagées qui ne seront pas livrées maintenant soient livrées «dès que possible».

Pfizer a également été invité à «prendre les mesures nécessaires pour que de tels incidents ne se reproduisent plus à l’avenir». La société a répondu que cette réduction sera spécifique et n’affectera que les expéditions correspondant à la semaine du 18 janvier.

Si Pfizer prévoyait d’envoyer 350,00 par semaine, ce qui est le chiffre standard, cela signifierait que la semaine prochaine seulement entre 196 000 et 234 000 seraient distribués. La santé s’assure que communiquent «dans les prochaines heures» combien correspondront à chaque communauté.

Le ministère affirme qu’avant la mi-février « il y aura des livraisons supérieures à celles établies jusqu’à compensation de la réduction qui aura lieu la semaine prochaine ». «Toutes les collectivités verront restituées les montants qui vous correspondent avant cette date», rassure le message du gouvernement.

Vous pourriez également aimer...