Le juge ordonne l’admission dans un hôpital psychiatrique universitaire qui abat sa faculté à Leioa

Le magistrat décrète sa liberté avec inculpation, lui retire son permis d’armes et lui interdit de s’approcher de tout établissement de l’Université du Pays Basque

Détruit dans une fenêtre sur le campus de l'UPV à Leioa.
Détruit dans une fenêtre sur le campus de l’UPV à Leioa.MIGUEL TOAEFE
  • Leioa L’étudiant qui a tiré sur sa faculté a acheté le fusil de chasse à une « ertzaina »

Les Juge de garde Getxo (Bizkaia) a décrété la liberté avec inculpation de l’étudiant en physique qui, mercredi dernier, est passé par le Faculté des sciences et de la technologie du campus Bizkaia de l’UPV / EHU, à Leioa, tirant des coups de feu avec son fusil de chasse, bien qu’il ait ordonné admission « non volontaire » dans un établissement psychiatrique pour que son état métallique soit évalué.

C’est l’une des mesures de précaution adopté par le juge de garde ce vendredi au Tribunal de Getxo (Bizkaia) où le jeune étudiant a été emmené après avoir passé deux nuits dans les bureaux d’Ertzaintza à Bilbao, des sources judiciaires ont informé EFE.

Les mêmes sources ont indiqué qu’après cette décision, l’étudiant de l’UPV/EHU est à la disposition des spécialistes du centre psychiatrique dans lequel ils sont entrés, qu’ils devraient évaluer leur état mental et commencer un certain type de traitement, s’ils l’envisagent.

Le juge Getxo a également accepté être informé de la sortie de l’élève quand cela va se produire, afin d’en évaluer l’opportunité.

Le magistrat a également décrété la interdiction de s’approcher de toute installation de l’Université du Pays Basque (UPV / EHU) et a retiré le permis d’armes qui avait été obtenu cet été au commandement de la garde civile de Saint-Sébastien.

Des sources de recherche ont rapporté qu’il est considéré comme l’hypothèse principale de l’attaque contre la faculté dans laquelle il a étudié, que le jeune homme avait uniquement l’intention de causer des dommages aux installations de l’institution universitaire mais n’est pas destiné à causer des blessures.

Mercredi après-midi, il s’est rendu sur le campus avec un fusil de chasse et a tiré plus de 20 fois, d’abord contre les fenêtres de l’extérieur et plus tard à l’intérieur de la Faculté des sciences et technologies où il étudiait, contre divers objets.

Lors de l’attaque Il a tenté de rassurer les personnes qui étaient sur le campus en répétant que « c’est contre l’Université » et qu’il ne voulait pas leur faire de mal.

Après cet épisode, le jeune homme a fui le campus sans arme, se dirigeant vers la route de La Avanzada à travers le petit jardin botanique ou Arboretum qui existe à l’arrière des facultés des sciences et technologies et de médecine et d’infirmières, et peu de temps après il a été arrêté. par les agents d’Ertzaintza.

Vous pourriez également aimer...