Le Roi souligne la volonté et la capacité du centre d’accueil espagnol pour les réfugiés afghans

Felipe VI a visité le camp de Torrejn de Ardoz ce samedi, où il y a 300 évacués, avec Sánchez et sept ministres

Le roi s'entretient avec plusieurs travailleurs du centre d'accueil de Torrej
Le roi s’entretient avec plusieurs travailleurs du centre d’accueil de Torrejn.CHEMA MOYAEFE

Le contingent espagnol déplacé sain et sauf en Espagne à Madrid, après avoir réussi à sauver 2 206 personnes de l’horreur de l’Afghanistan, le Roi a demandé aujourd’hui au Président du Gouvernement, Pedro Sánchez, de transmettre à toutes les personnes qui ont participé à la Dispositif espagnol, physiquement à Kaboul sa « reconnaissance » pour sa « volonté » et sa « capacité professionnelle ».

C’est une félicitation à toutes les personnes qui physiquement à Kaboul, dans le contrôle de l’opération depuis l’Espagne et dans la prise en charge adéquate des réfugiés afghans à leur arrivée que Felipe VI a fait personnellement aujourd’hui lors d’une visite au Base aérienne de Torrejn de Ardoz.

Tout d’abord, il a rencontré le président et les ministres qui composent le Groupe interministériel afghan puis il a visité le hangar qui s’occupe des Afghans qui sont arrivés ces jours-ci sur des vols espagnols à destination de Madrid et le camp où se trouvent encore environ 300 réfugiés.

Seule sa visite au hangar a été accessible aux médias, car le gouvernement insiste sur son refus d’exposer publiquement les évacués pour empêcher les talibans de riposter contre leurs familles.

Dans ce lieu, le roi s’est entretenu avec les différents groupes qui se sont occupés des réfugiés. Santé étrangère; l’urgence consulaire ; Inclusion, qui a traité au cas par cas pour offrir des options d’asile en Espagne ou dans d’autres pays, et À l’intérieur, à la pointe de tout travail documentaire. Avec eux Défendre, en tant que coordinateur de l’accueil.

Felipe VI avec l'ambassadeur et son second.
Felipe VI avec l’ambassadeur et son second.Chema MoyaEFE

Felipe VI a connu ce travail de première main et a également eu l’occasion de s’entretenir avec l’ambassadeur d’Espagne en Afghanistan, Gabriel Ferrn, et sa seconde, Paula Sánchez. Avec eux, selon des sources de la Maison Royale, il a échangé des informations sur la situation d’un Afghanistan.

Le monarque connaît très bien ce pays, après plusieurs voyages au cours de ces années pour rendre visite aux troupes espagnoles, et l’accueil en mai dernier du contingent militaire, qui est rentré en Espagne après la décision de l’OTAN de quitter le pays après deux décennies de présence ininterrompue. Sa connaissance de l’Afghanistan a surpris même les numéro deux de l’ambassade, selon les informations fournies par Casa Real.

Lors de sa précédente rencontre avec le président et les ministres, ils l’ont tous informé de leur travail dans cette crise. Ensuite, ils l’ont accompagné dans sa visite de la base de Torrejn.

Avec Snchez, le deuxième vice-président Yolanda daz; le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares; la défense, Marguerite Robles; Présidence, Flix Bolaos; À l’intérieur, Fernando Grande-Marlaska; Inclusion; José Luis Escriv, et la santé, Caroline Darias.

Vous pourriez également aimer...