Le successeur d’Oltra hérite d’un champ de mines avec un conseiller sous les projecteurs de la justice

Aitana Mas devra atterrir dans un appartement avec charges imputées et également pointé par le médiateur

M
Mónica Oltra quitte la salle de presse après avoir annoncé sa démission.DAVID GONZLEZPRESSE ARABE
  • tribunaux La police judiciaire a enregistré le conseiller de Mónica Oltra un jour avant sa démission
  • Imputé Mnica Oltra démissionne du gouvernement et des tribunaux valenciens

Lorsqu’Aitana Mas a pris les rênes du parti de Mónica Oltra (Initiative) il y a quatre mois, peu de gens auraient osé prédire qu’elle serait également la première personne à relever le défi de remplacer l’ancien vice-président du gouvernement valencien. Avec Oltra écartée de la vie politique (elle a officialisé hier sa démission du siège des Cortès), le processus de succession débutera la semaine prochaine au sein de l’exécutif présidé par Ximo Puig. En tant que porte-parole, Mas sera le nouveau visage visible du Consell et agira en tant que vice-présidente, mais elle devra également atterrir dans un champ de mines : le Ministre de l’Égalité et des Politiques inclusivesc’est-à-dire le département qui est dans l’œil du cyclone pour avoir coûté sa carrière à Oltra.

La gestion de la dénonciation des exactions commises par Egalité continue d’être au centre des préoccupations judiciaires malgré le changement de conseillère. 13 fonctionnaires ont été inculpés depuis mars dernier et Mas se retrouvera dans sa direction politique avec la branche précitée de l’Enfance et de l’Adolescence. C’est le maximum responsable, le directeur général, Moléro roseet le directeur adjoint, Place Gemma. Les deux postes sont nommés librement et, bien qu’ils puissent être relevés, comme l’a déjà demandé le président du PP, Carlos Mazn, sera un amendement à la position tenue jusqu’à présent par Oltra. Ainsi que le directeur territorial, Carmen Fenollosaet la secrétaire, Jess Esquiuen plus des techniciens et psychologues de la section Mineur et du centre d’accueil.

Cependant, ce qui a attiré l’attention du juge, c’est que les trois plus hauts fonctionnaires qui ont entendu parler de la plainte pour abus et de la procédure judiciaire en 2017 ne sont plus à Equality. L’ancien directeur territorial, isabelle serraqui figurait sur les listes Comproms de Xtivapassé en 2019 à Labora, le service valencien de l’emploi, et Amparo Noguschef du service de l’enfance, est passé à la direction générale des jeux de hasard, au Trésor, en janvier 2019. En septembre de la même année, le premier fonctionnaire ayant pris connaissance de la plainte, le chef de la section Mineur II, François Soriano, à la retraite. La position d’Egalité continuera d’être délicate si l’instruction, comme cela s’est produit lundi dernier avec l’enregistrement par la police judiciaire, nécessite de nouvelles procédures.

Oltra n’est pas n’importe quel département, puisqu’il est le troisième avec le plus gros budget de la Generalitat derrière Santé Oui éducation. Non seulement cela, car avec le pouls qu’Oltra a donné chaque année à Autorités fiscales, a réussi à dépasser le chiffre record de 2 198 millions d’euros en 2022. 162,54% de plus qu’en 2015, la première année du gouvernement Puig. Les allocations dépendance dépendent de ce ministre, avec plus de 126 000 personnes dans le système. Même ainsi, le PP a rappelé que la promesse était de mettre fin aux listes d’attente et qu’il y a encore 14 000 personnes sur celles-ci.

La politique des mineurs n’a pas seulement été le talon d’Achille d’Oltra en ce qui concerne le cas d’abus de son ex-mari. Le Protecteur du citoyen a eu une confrontation amère avec le ministre régional pour avoir mis en examen la gestion des centres pour mineurs accueillis. Le médiateur valencien a ouvert une enquête et a même dénoncé que 175 mineurs avaient été victimes d’abus. Equality a promis de créer un protocole unique pour améliorer la détection.

De plus, les politiques de l’Egalité ont confronté ce département à un autre intouchable pour Puig, celui de la Justice, qu’il dirige Gabrielle Bravo. Bravo, qui a été la première du Consell à oser montrer la porte de sortie à Oltra alors qu’elle était encore en attente de l’accusation, a voulu modifier la loi des spectacles publics pour abolir la prostitution et a trouvé les allégations d’Equality l’accusant d’envahir leur pouvoirs.

Mais il est maintenant nécessaire de décider de la marche à suivre sur ces questions et d’autres en suspens, comme le changement de modèle de maison de retraite auquel s’opposent, par exemple, les employeurs.

Vous pourriez également aimer...