L’Espagne et le Maroc conviennent de rouvrir les frontières de Ceuta et Melilla « dans les tout prochains jours »

Selon le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, « les aspects pratiques » restent à définir pour que la réouverture se fasse « de manière ordonnée et progressive ». Annonce un futur traité d’amitié et de coopération exempt d' »actions unilatérales »

Ministre Albares avec son homme
Le ministre Albares avec son homologue marocain Naser Burita, à Marrakech.FADEL SÉNÉAFP

Le ministre des Affaires étrangères, Jos Manuel Albares, a annoncé un « accord définitif » entre l’Espagne et le Maroc de rouvrir les frontières terrestres avec Ceuta et Melilla « dans les tout prochains jours ». Albares a fait cette annonce à l’issue du sommet de la Coalition mondiale contre l’État islamique qui s’est tenu ce mercredi dans la ville de Marrakech.

Selon le ministre, il reste « des aspects pratiques à définir car nous voulons que ce soit de manière ordonnée et progressive », c’est pourquoi il n’a pas déterminé la date d’ouverture exacte des marches et coutumes, ce que le ministère de l’Intérieur a assuré annoncer. Les frontières terrestres sont fermées depuis plus de deux ans, dans un contexte où la crise diplomatique bilatérale et la pandémie se sont conjuguées.

Parmi les questions techniques qui restent à résoudre figurent la réglementation des travailleurs frontaliers, l’exemption de visa pour les citoyens de Nador et de Tétoun et l’intention, a indiqué Albares, « que le commerce atypique et qu’en matière de marchandises nous sommes dans les meilleurs standards internationaux de transparence ».

est le deuxième rendez-vous en moins de 24 heures entretenu par Albares et Burita, dont les rencontres hier soir et ce mercredi dans le Marrakech touristique mettent en scène la réconciliation entre l’Espagne et le Maroc après la visite de Pedro Sánchez au roi Mohamed VI le 7 avril. Hier soir, dans une déclaration commune, les deux représentants ont bien rendu compte de la « nouvelle étape » des relations bilatérales, considérant la crise diplomatique terminée, qui aura un an dans les prochains jours.

Albares a souligné que la volonté de célébrer le réunion de haut niveau (RAN) « avant la fin de l’année » et qui, a-t-il dit, « conduira à un nouveau traité d’amitié et de coopération entre l’Espagne et le Maroc qui incarnera le nouvel esprit d’absence d’actions unilatérales, de respect mutuel, de bénéfice mutuel et de très actions concrètes. Dans ces actions, a-t-il souligné, les groupes de travail sont déjà impliqués, en particulier celui sur les questions migratoires. Sur ce dossier, le ministre a souligné des progrès : « Nous avons déjà vu comment les immigrés entrant aux Canaries ont chuté de 70% sur la façade atlantique et cela fait partie de la collaboration des forces de sécurité espagnoles et marocaines, que je tiens à féliciter » .

Vous pourriez également aimer...