L’incendie de la Sierra de la Culebra est « extrêmement » compliqué, laissant 9 000 hectares touchés et sept villages expulsés

L’incendie déclaré mercredi soir dans la réserve de chasse s’est compliqué ce soir

Incendie de Zamora
Colonnes de fumée dans un incendie déclaré près de la municipalité de Riofro de Aliste, à ZamoraMARIAM A. MONTESINOSZAMORA

Quelque 450 personnes ont été évacuées ce vendredi matin du Municipalité de Zamora de Villardeciervos et la ville de Boya en raison de l’incendie de forêt dans le Sierra de la Culebra qui a déjà contraint six autres villes à être évacuées et a dévasté moment près de 9 000 hectares de terrain.

Le Président de la Junta de Castilla y León, Alfonso Fernandez Mauecoa indiqué que l’incendie s’est compliqué ce soir « extrêmement ».

L’incendie, déclaré mercredi soir dans la réserve de chasse du Sierra de la Culebraa forcé l’expulsion de sept villes dans cette zone de forêts de pins à l’ouest de Zamora, qui fait partie de la Réserve de biosphère Meseta Ibrica.

« Ce sont des conditions difficiles avec beaucoup de vent, beaucoup de chaleur et pas d’humiditéd, en plus d’une orographie très compliquée, c’est pourquoi les conditions idéales pour son expansion ont été créées », a souligné le président du conseil d’administration.

Fernndez Maueco s’est rendu ce vendredi dans la ville de Sarracn de Aliste où se trouve le poste de commandement.

Le président du Conseil a souligné le travail des moyens d’extinction de la Junta de Castilla y León, en collaboration avec d’autres administrations et « travail côte à côte avec les médias du gouvernement, de l’UME, ainsi que des membres de la communauté de Galice et de Madrid ».

Ainsi, deux équipes de Palencia et de Burgos ont été transférées pour soutenir l’opération.

L’avancée rapide des flammes pendant la nuit est due aux vents violents avec des rafales pouvant atteindre 40 kilomètres à l’heure et à l’impossibilité de travailler les moyens aériens, ainsi que la surface touchée, avec un feu de canopée de pins d’où il est presque impossible à votre contrôle.

Les moyens d’extinction aériens ont été incorporés dans la matinée aux travaux pour étouffer les flammes. Le feu continue niveau de danger deux sur une échelle ascendante de zéro à trois.

Par ailleurs, l’autoroute du réseau régional reste fermée ZA-912 et deux de la province de Zamora, et l’incendie continue d’affecter la circulation sur les autoroutes Nationaux 631 Oui Nationale 122.

Sept villages expulsés

Tout au long de la matinée, alors que les flammes progressaient et que la situation était compliquée par le vent, il a fallu évacuer les habitants de Cabines Aliste, Palais des Grottes, Les tours d’Aliste, Ville d’Aliste, mahdé Oui San Pedro de las Herrerascomme le rapporte le délégué territorial de la Junte de Castille et León à Zamora, Clara San Damin.

Les expulsions ont eu lieu vers cinq heures du matin et la plupart des personnes expulsées ont déménagé dans la ville de alcaicesentre 400 et 500 personnes ont passé la nuit dans le pavillon des sportscomme l’a expliqué le maire d’Alcaices à Efe, jesse laurentqui a indiqué avoir reçu des couvertures, des chaises et de l’eau.

Résidents de Mahde, Las Torres de Aliste, Pobladura de Aliste et San Pedro de las Herreras, qui ont vécu les premières heures de l’évacuation en suspens jusqu’à ce qu’ils aient été rassurés après les avoir informés depuis la coordination de l’opération d’extinction que la situation dans les centres urbains était sous contrôle, a détaillé le maire de la commune.

Membres de la Croix Rouge pour servir les évacués.

Jusqu’à Riofro de Aliste les habitants de Cabaas de Aliste, un quartier de 70 habitants inscrits appartenant à la mairie de Riofro de Aliste, à laquelle appartient également Sarracn de Aliste, une autre des communes touchées par l’incendie, mais qui n’a pas dû être évacuée.

De leur côté, les habitants de San Pedro de las Herreras et Palazuelo de las Cuevas ont été transférés au pavillon polyvalent de Villardeciervosoù ils sont passés depuis cinq heures du matin une trentaine de voisins de ces communes, comme l’a expliqué le maire de Villardeciervos, Lorenzo Jiménezqui a offert des boissons et un abri aux personnes expulsées jusqu’à ce que les membres de la Croix Rouge qui ont été chargés de prendre soin des évacués.

Dans Villardeciervos ils ont dû expulser tous les voisins ce vendredi en plus des trente voisins sont arrivés à l’aube de San Pedro de las Herreras et Palazuelo de las Cuevas, tel que rapporté à Efe par son maire, Lorenzo Jimnez

Vous pourriez également aimer...