Manuel Castells ouvre la porte à une plus grande présence d’étudiants par classe à l’université avec l’avancée de la vaccination

La distance entre étudiants universitaires passera de 1,5 à 1,2 mètre si les conditions sanitaires s’améliorent

Une classe de l'Université San Pablo CEU.
Une classe de l’Université San Pablo CEU.ANTONIO HEREDIA
  • Direct Crise du coronavirus
  • Mesures 2020 Castells impose désormais l’utilisation permanente de masques et exhorte à garder les fenêtres du campus ouvertes

Les bonnes perspectives sanitaires dues à l’avancée de la vaccination contre le Covid-19 pourraient permettre une plus grande présence des étudiants dans les universités espagnoles. Le ministère dirigé par Manuel Castells ouvre la porte dans ses recommandations aux centres pour l’année académique 2021-2022 afin que davantage d’étudiants puissent entrer par classe, tant que les taux de contagion continuent de baisser.

L’année dernière, une distance minimale d’au moins 1,5 mètre était obligatoire entre les élèves dans les salles de classe. Pour la rentrée prochaine, la principale nouveauté est que cette distance peut être réduite à 1,2 mètre si les conditions sanitaires s’améliorent.

Cela signifie beaucoup plus d’étudiants par classe. Chose très pertinente, car l’augmentation de la fréquentation implique qu’il y a moins de rotations pour pouvoir fréquenter les centres et moins d’étudiants devant suivre les cours par voie électronique.

Dans sa publication de ce mardi, dans la lignée de ce qui avait été convenu en juillet avec le ministère de la Santé, le ministère des Universités propose de commencer le nouveau parcours comme s’achevait le précédent : avec la distance de 1,5 mètre.

Avec les niveaux 1 et 2

Cependant, elle est désormais disposée à ce que face à une « nouvelle normalité » et à des « niveaux d’alerte 1 et 2 », les communautés autonomes et centres universitaires puissent « assouplir » cette distance jusqu’à ce qu’elle soit réduite à 1,2 mètre. Ce sont les facteurs déterminants.

Cela implique qu’il peut être appliqué de manière inégale en Espagne tout au long du nouveau parcours, car cela dépendra du « contexte spécifique » de chaque communauté autonome et des niveaux d’incidence de Covid.

La porte ouverte à plus d’élèves en classe nous invite à penser que le scénario traité est optimiste. Sans surprise, il faut prendre en compte que le taux de vaccination avance à un bon rythme et que précisément depuis cet été les jeunes se font vacciner. Dans tous les cas, il faut encore attendre que les étudiants de la tranche d’âge universitaire aient reçu les deux doses du vaccin.

Quant au reste des mesures de prévention contre le coronavirus dans les universités, ce qui était déjà en vigueur l’année dernière est maintenu. Les élèves doivent porter le masque en tout temps en classe et l’hygiène des mains est encouragée.

Mesures strictes

De même, la ventilation des salles de classe et du reste des espaces, ainsi que le nettoyage du centre, continueront d’être stricts. De même que les personnes présentant des symptômes, en isolement ou en quarantaine sont obligées de ne pas se rendre dans les centres universitaires.

Des sources du ministère des Universités soulignent que les centres sont déjà « préparés » au nouveau cursus et en toute situation car ils ont déjà, en plus, l’expérience de l’année dernière. Ainsi, « tous les scénarios sont prévus » et les protocoles « adaptés » à la pandémie.

Vous pourriez également aimer...