Marlaska amène les assassins d’Ernest Lluch et Joseba Pagazaurtundua au Pays Basque

Fernando Garca Jodr, le membre de l’ETA qui a assassiné l’ancien ministre socialiste, pour être emmené de la prison de Huelva à celle de Len

Fernando Garc

Fernando Garca Jodr, avec Laura Riera, une collaboratrice de l’ETA, lors d’un procès devant la Cour nationale.
EFE

  • 20 ans après le meurtre d’Ernest Lluch.

    « Mon père a reçu une lettre de l’ETA: » Nous allons vous avoir « .

  • 18 ans après le meurtre de Joseba Pagazaurtundua.

    La veuve de Joxeba Pagazaurtundua brise un silence de 18 ans: « Ce sont les nationalistes qui survivent; tant de souffrances pour rien »

Fernando Garca Jodr, Txomin, le membre de l’ETA qui a assassiné l’ancien ministre socialiste Ernest Lluch, et Gurutz Agirresarobe, qui a tué le chef de la police locale d’Andoain, Joseba Pagazaurtundua, sont deux des quatre approches des prisonniers de l’ETA autorisées cette semaine par les institutions pénitentiaires.

Avec eux, il a été transféré à la prison de Martutene Francisco Jos Ramada Estvez, condamné à 26 ans et trois mois de prison, entre autres délits, pour les enlèvements des hommes d’affaires Jos Mara Aldaya et Cosme Delclaux.

En mai, il avait déjà été amené de Murcie à Pampelune et ce vendredi le secrétaire général des établissements pénitentiaires a ordonné à Ramada Estvez de quitter la prison de Navarre pour entrer à Saint-Sébastien.

Le quatrième transfert est celui de Mikel Mirena Otegi Unanue, qui quitte la prison madrilène de Valdemoro pour entrer dans celle de Pampelune.

De son côté, Fernando Garca Jodr, Txomin, sera conduit de la prison de Huelva à celle de Len. En prison depuis 2001, il purge une peine pour des crimes d’attaques, d’homicides, de falsification de documents, de dommages et de dommages.

Parmi les attentats commis par Txomin, membre du commandement de Barcelone, se détachent les meurtres de l’ancien ministre socialiste Ernest Lluch, des conseillers du PP Francisco Cano et Jos Luis Ruiz Casado et du garde municipal Juan Miguel Gervilla.

Après son arrestation en 2001 à Barcelone, il a assuré à la Garde civile qu’il avait tenté de tuer huit fois le journaliste Luis del Olmo et que parmi ses objectifs figurait l’ancien président du SEPI Pedro Ferreras.

En 2010, l’autorisation des prisons à être transférées de la prison de Huelva à celle de Cordoue pour subir un traitement de fertilité avec sa partenaire, Nerea Bengoa, a fait polémique.

Les agents d'Ertzaintza transfèrent Gurutz Agirresarobe de l'ETA après son arrestation
Les agents d’Ertzaintza ont transféré Gurutz Agirresarobe à l’ETA après son arrestation en 2010.MITXI

De la prison de Séville II à Logroo, Gurutz Agirresarobe Pagola, emprisonné depuis août 2010 pour purger une peine de 30 ans pour le meurtre en 2003 du policier Joseba Pagazaurtundua, sera rapproché.

Il a présenté une lettre de séparation du gang armé dans laquelle il reconnaît la souffrance des victimes et les dommages causés par leur attitude.

Le quatrième et dernier transfert est celui de Mikel Mirena Otegi Unanue. Il a été arrêté en 2003 à Irouleguy (France), avec l’ancien membre présumé de l’ETA du «commandement Ttotto» Aloa Muoa, pour avoir prétendument intégré la structure de l’ETA et appartenu aux commandos de la réserve.

Il est entré en prison en Espagne en 2009 et a été condamné à 25 ans de prison pour les meurtres de deux Ertzainas en 1995, dont il a été initialement acquitté, bien que finalement la Cour constitutionnelle ait ordonné un nouveau procès.

Mikel Otegi purgera les trois quarts de la peine en mars 2027 et, selon Prisons, a soumis une lettre dans laquelle il reconnaît et regrette la douleur causée.

Après la communication de ces transferts, l’Association des Victimes du Terrorisme (AVT) a de nouveau dénoncé qu’il y avait déjà 147 membres de l’ETA transférés avec le Gouvernement de Pedro Sánchez.

«Alors que le transfert de compétence des prisons au Pays basque se prépare, la réalité est qu’à ce rythme, dans quelques mois, tout indique que la plupart des terroristes seront dans les prisons de cette région», prévient l’association que dénonce que les prisons du nord sont remplies de membres de l’ETA.

Vous pourriez également aimer...