Nouveau cas de violence sexiste : il tue sa femme devant sa fille de deux ans et se suicide avec la ceinture de sécurité de la voiture

Le corps de la victime était complètement carbonisé et il était difficile de l’identifier

Image du poste de police
Image du poste de police de Mossos à Manresa

Nouveau crime sexiste en Catalogne. Les Mossos d’Esquadra enquêtent sur la mort d’un couple, dans une zone reculée de la commune de Sant Vicen de Castellet (Barcelone). Les agents ont reçu l’avis hier matin, vers 3 heures, qu’il y avait un incendie dans des buissons en plein champ dans cette ville.

À leur arrivée, ils ont trouvé un homme dans un véhicule avec un mineur d’environ deux ans et, à quelques mètres de là, le corps d’une femme. Les services d’urgence sanitaire ont constaté le décès du conducteur, qui avait des brûlures, et ont soigné le mineur de plusieurs blessés. Selon des sources policières, le meurtrier présumé aurait pu se suicider avec la ceinture de sécurité du véhicule alors que la femme était brûlée et il a été difficile de l’identifier.

Les agents enquêtent sur les circonstances des deux décès et tout laisse présager un nouveau cas de violence sexiste. C’est ce qu’a déclaré la ministre de l’Égalité et des Féminismes de la Generalitat, Tnia Verge, qui a annulé une conférence de presse qui avait été prévue sur les politiques d’occupation des femmes et des personnes trans en raison du « fémicide présumé » de Sant Vicen. Allez donc dans cette ville.

Le ministre de l’Égalité et des Féminismes a activé ses protocoles pour ce cas présumé de violence sexiste et se coordonne avec le conseil départemental et le conseil municipal pour suivre l’affaire.

El Juzgado de Instruccin 2 de Manresa, en funciones de guardia, ha ordenado levantar el cadver de la mujer, totalmente calcinada, tras personarse en el lugar de los hechos la comitiva judicial conformada por el magistrado, el Letrado de la Administracin, el fiscal y le légiste.

Concernant le mineur qui était sur les lieux des faits, il a été transféré dans un hôpital pour examen médical et est actuellement en charge de la DGAIA jusqu’à ce qu’elle puisse être localisée s’il y a un membre de la famille qui peut prendre en charge. Le tribunal espère recevoir un rapport de police et médico-légal permettant d’identifier judiciairement les deux corps.

En revanche, le tribunal des violences faites aux femmes de Terrassa, la commune dans laquelle réside le couple, avait ouvert une procédure après une plainte pour violences verbales déposée par la femme en avril dernier. Le procès doit avoir lieu en octobre. Le même tribunal a également traité la procédure de divorce civil du couple.

Vous pourriez également aimer...