Pas de nouvelles de Valence pour reprendre les travaux de Nou Mestalla: « Nous n’avons pas eu de nouvelles du club depuis septembre »

La vice-maire de Valence, Sandra Gmez, dénonce que le club n’a pas présenté un seul document pour reprendre les travaux et exclut de prolonger l’ATE en échange de rien

Vue sur le stade inachevé de Valence.

Vue sur le stade inachevé de Valence.
JOS CULLAR

  • Le conseil municipal demande à Valence de traiter le permis de construire pour le nouveau Mestalla afin de ne pas liquider l’ATE

  • Seul geste de Valence pour prolonger l’ATE Mestalla: commencer par le pavillon Benicalap, mais pas de date

Comme aujourd’hui il y a 12 ans, le dernier des ouvriers qui a travaillé à la construction du Nou Mestalla a quitté les installations du Valencia CF sur l’Avenida de las Cortes. L’arrêt de travail apparaît alors comme un problème temporaire, un ralentissement économique que le club pourrait résoudre d’une manière ou d’une autre dans un court laps de temps.

Aujourd’hui, cependant, la coque inachevée du stade reste exactement la même que celle du 25 février 2009. Et les signaux qui sont diffusés par le club n’anticipent pas de résolution à court terme.

Le maire adjoint et conseiller à l’urbanisme de la mairie de Valence, Sandra Gmez, a confirmé n’avoir reçu aucune nouvelle du club malgré l’engagement pris par ses managers en septembre dernier, lors du dernier sommet du consistoire pour tenter de étendre l’ATE (Action Territoriale Stratégique), l’outil urbain qui fixe l’échéance de construction du stade.

« Nous n’avons pas eu de nouvelles du club depuis septembre et ont eu plus qu’assez de temps pour se rendre au travail ou au moins pour donner des signes de vie. Assez de mois se sont écoulés pour répondre aux exigences minimales que nous exigeons, mais à ce jour, nous ne savons rien », a déclaré Gmez avant de participer à la session plénière de la mairie de Valence.

Le maire a lancé un appel à la propriété du club, qui était déjà en place lors de la signature de l’ATE, pour commencer à travailler sur le permis de construire: « Il est évident que le projet doit être modifié renouveler le permis de construire. Nous demandons un geste de bonne volonté, quelque chose de logique et de raisonnable, mais nous n’avons rien vu qui nous donne confiance pour étendre l’ATE ».

Le responsable municipal a souligné que la seule nouvelle qui est parvenue au consistoire sur le club est passée par les médias. « Nous savons seulement ce qui a été publié, qu’ils veulent une extension. Mais ils la demandent en échange de rien, parce que rien n’a été reçu à la mairie. Quand on veut plus de temps pour développer un projet, il faut aussi donner une garantie, une démonstration de volonté que vous êtes sérieux, mais nous n’avons rien vu visant à montrer qu’ils fonctionnent », a déclaré l’adjoint au maire.

Vous pourriez également aimer...