Pedro Sanchez réapparaît deux jours après la grande chute de neige qui a bloqué la moitié du pays pour s’informer de la situation

Balos assure que le président du gouvernement « vous avez été présent tout le temps » et Marlaska prévient que « le danger n’est pas passé » et demande aux citoyens « prudence et patience »

Situation à l'aéroport de Madrid-Barajas en raison de la tempête ...

La situation à l’aéroport de Madrid-Barajas était due à la tempête Filomena.
Ange Navarrete MONDE

Deux jours après le début de la grande chute de neige et la paralysie de la moitié du pays, le président du gouvernement, Pedro Sánchez, réapparaît et montre avec photos et vidéos son arrivée au ministère de l’Intérieur où il a présidé ce matin la réunion du Comité de coordination et de gestion de l’Etat. du système national de protection civile, auquel ont également participé les ministres des transports, Jos Luis Balos et le ministre de l’intérieur, Fernando Grande Marlaska.

Jusqu’à présent, Snchez s’était limité à demander aux citoyens la prudence et à remercier l’UME et les services d’urgence pour leur travail par le biais d’un tweet ainsi qu’à contacter les présidents des régions les plus touchées et le maire de Madrid pour insister sur le fait que La coordination est le meilleur outil pour lutter contre les effets de la tempête.

Ce matin, enfin, une fois les principales artères de la capitale dégagées, le président s’est rendu au siège du ministère de l’Intérieur sur le Paseo de la Castellana pour recevoir des informations sur la situation provoquée par la tempête et les prévisions pour les prochains jours, selon le secrétaire d’État à la Communication.

Les critiques du PP ne se sont pas fait attendre, l’accusant d’être « caché » et exigeant des explications. Aujourd’hui, le ministre des Transports est venu à sa défense, assurant que le président « a été présent tout le temps » et que c’est lui qui « a décidé de l’opération » et a insisté pour que les citoyens soient constamment informés.

Balos a déclaré que « le PP ne devrait rien gérer nulle part » parce que si tel est le cas « il suffirait simplement de faire un auto-examen ». Le ministre a souligné qu’il était «temps de travailler» et a demandé «de laisser les troubles politiques pour plus tard».

Les conséquences du passage de la tempête Filomena à travers l’Espagne continuent de se faire sentir et les gelées attendues dans les prochaines heures peuvent les prolonger de plusieurs jours. En ce sens, les ministres de l’Intérieur et des Transports ont prévenu que « le danger n’est pas passé » car une semaine de froid intense s’approche qui va transformer la neige en glace « multipliant potentiellement » les risques.

«La tempête de neige est maintenant suivie d’une vague de froid qui demande prudence et patience», a déclaré Grande-Marlaska, qui a également expliqué que son ministère, en collaboration avec le ministère de la Santé et de la Consommation, travaille pour assurer demain l’arrivée de nouvelles doses de Vaccin contre le covid.

Pour sa part, le Ministre des transports a souligné que désormais l ‘ »engagement » est de garantir l’approvisionnement sanitaire et alimentaire. Pour cela, des couloirs sont en cours d’organisation pour faciliter le passage des convois de camions qui jusqu’à présent restaient « ensachés » en Zones spécifiques des autoroutes à travers le pays.

Pour le moment, selon les dernières données fournies par le gouvernement, l’aéroport de Madrid-Barajas est toujours fermé dans l’attente d’une nouvelle évaluation de la situation des pistes et des prévisions météorologiques à effectuer cet après-midi. La reprise des opérations, prévient Aena, sera « très progressive ».

De même, la plupart des services Renfe longue et moyenne distance avec origine et destination Madrid, ainsi que le réseau Cercanas, restent annulés. balos a annoncé qu’à partir de 14h00, certains trains commenceront à partir, en particulier à destination de Santander, Malaga, Ferrol et Valence. Les lignes au nord-est (vers Catalua et Castelln) restent fermées.

Concernant le réseau Cercanas, la reprise de la ligne Mstoles-Villaverde a commencé. La priorité est de démarrer les axes Escorial-Aranjauez et Alcal-Guadalajara.

Sur le réseau routier, selon le ministère de l’Intérieur, la situation s’est améliorée mais 716 routes sont toujours affectées par la neige et 165 la circulation reste totalement bloquée, dont trois sur le réseau principal (C25 à Gérone, TO 22 à Mocejn ( Toledo) et A66 à Badajoz).

En outre, il est nécessaire d’utiliser des chaînes sur une autoroute à Teruel, deux à Saragosse et dans tout Madrid, ainsi que sur plus de 400 voies du réseau secondaire.

À l’aéroport de Barajas, deux des quatre pistes ont déjà été dégagées et des membres de l’Unité militaire d’urgence ont collaboré au dégagement du stationnement des avions. Ces tâches se poursuivront tout au long de la journée.

En principe, l’intention est que les avions détournés hier vers d’autres aéroports puissent retourner aujourd’hui à leur base de Madrid pour reprendre leurs opérations à partir de demain lundi.

Pour aujourd’hui, dimanche, 283 opérations étaient programmées, dont une centaine ont été annulées. Iberia a annulé aujourd’hui tous ses vols et Air Europa la grande majorité.

Aena rapporte qu’environ 600 passagers restent dans les terminaux 1 et 4, qui reçoivent des couvertures et des boissons chaudes. Selon la compagnie, nombre d’entre eux se sont vus proposer des options d’hébergement mais ont préféré attendre à l’aéroport où des espaces ont été aménagés pour les familles et les passagers ayant des besoins particuliers.

De son côté, la Défense rappelle que les équipes de l’armée ont effectué 66 transferts de patients dialysés vers les hôpitaux madrilènes de La Paz, Ramn y Cajal, 12 de Octubre, Clnico San Carlos, Infanta Sofa, Getafe et Alcorcn.

Vous pourriez également aimer...