Pedro Sanchez se fixe comme objectif fin août que 70% des Espagnols soient vaccinés et exclut de prolonger l’état d’alarme

Pedro S

Pedro Snchez, ce mardi à La Moncloa avant de poser pour la photo de famille de son nouveau gouvernement.
Javier Soriano AFP

  • Santé.

    Un responsable de l’EMA confirme le lien entre le vaccin AstraZeneca et la thrombose

  • Économie.

    Le chômage se stabilise à 4 millions de personnes, 400 000 de plus depuis le début de la pandémie il y a un an

Le président du gouvernement, Pedro Sánchez, s’est présenté ce mardi à La Moncloa, après la réunion du Conseil des ministres, pour discuter du plan de vaccination en Espagne. Le Gouvernement fonde l’ensemble de sa stratégie et de son unité d’action sur deux axes: vaccin et relance économique. Mais Moncloa est consciente que la seconde n’est pas possible sans la première. Ainsi, Sanchez a promis sa parole que «à la fin du mois d’août» 70% des Espagnols sont vaccinés.

Sánchez a déclaré que l’Espagne recevra 87 millions de doses de vaccins entre avril et septembre et que « à la fin du mois d’août, 70% des adultes sont vaccinés grâce au vaccin à la fin du mois d’août ».

L’annonce de Sánchez intervient après la découverte que l’Espagne n’a pas atteint l’objectif d’atteindre le mois d’avril avec 80% des plus de 80 vaccinés, ce qui était la prévision fixée par l’Union européenne. Et c’est que selon les données proposées par le ministère de la Santé fin mars, une dose avait été fournie à 70,8% de ce groupe de la population et le calendrier complet -les deux doses-, à 40,2%.

Et ceci malgré le fait que les personnes nées en 1941 ou avant constituent l’un des groupes prioritaires de la stratégie nationale de vaccination, car des recherches internationales indiquent que le SRAS-CoV-2 les attaque plus fortement. On leur administre les vaccins à base d’ARNm, c’est-à-dire ceux de Pfizer-BioNTech et Moderna.

Cette situation amène les personnes entre 70 et 79 ans à se retrouver dans une sorte de limbe, car tant que la vaccination du groupe de plus de 80 ans dans les communautés ne sera pas terminée, elles ne commenceront pas par elles. Les données officielles de santé, datées du 2 avril, ont révélé que seules 171 548 personnes de ce groupe d’âge avaient reçu au moins une dose du vaccin. Et seulement 109 733 ont été immunisés (ils avaient reçu les deux doses).

On s’attend à ce qu’à partir de ce deuxième trimestre, le taux de vaccination augmente. Carolina Darias, la ministre de la Santé, a assuré ce lundi, après que l’Espagne a reçu un envoi de 1 200 000 doses du vaccin de Pfizer, que « ce sera la fréquence d’arrivée tous les lundis du mois d’avril ».

Vous pourriez également aimer...