Plan de réduction de 10% de la RTVA: ajustements de charges et contrats à la baisse avec les producteurs

Canal Sur renégocie les productions externes, réduit les vestiaires et les locations et répète les programmes, tout en favorisant les départs à la retraite partiels pour rajeunir les effectifs

Le directeur général de Radio et Televisi

Le directeur général de la radio et de la télévision d’Andalousie, Juande Mellado, lors de sa comparution à une session de la commission parlementaire.
EFE

  • Support.

    Vox fait de Canal Sur sa dernière ligne rouge: « Si le gouvernement ne se conforme pas, nous sommes arrivés jusqu’ici »

  • Protestations

    Canal Sur: le «  sacrifice  » budgétaire que la télévision publique andalouse a fini de mobiliser

Des contrats de production qui seront renégociés (à la baisse), plus de personnel propre dans les programmes externes, des locations d’équipement et des services mesurés au millimètre, tirent parti des formats existants pour des événements singuliers et les allongent et les répètent pour couvrir plus de grille avec moins … sas sont quelques-unes des recettes incluses dans le plan d’efficacité, d’efficience et de rationalisation de la RTVA pour 2021 que le Conseil des gouverneurs a approuvé hier et dont l’objectif principal est de couper 10% du budget dont elle disposait en 2020, la ligne rouge qui a mis Vox à soutenir le général comptes du Conseil cette année.

Le document, auquel EL MUNDO de Andaluca a eu accès, énumère tout au long de ses 21 pages les chapitres dans lesquels la direction de la RTVA dirigée par Juande Mellado entend faire baisser les ajustements, et qui sont au fond deux. D’une part, la production externe, qui souffrira à nouveau, comme elle le fait depuis la crise de 2008, d’une diminution du budget que la RTVA alloue à la sous-traitance des programmes externes. Et, d’autre part, en matière de personnel, allouer des ressources à la numérisation et favoriser les départs à la retraite partiels (avec des contrats de remplacement) pour parvenir à un rajeunissement des effectifs.

Concernant la production de programmes, Canal Sur prévoit de dépenser 31,23 millions d’euros cette année, ce qui représente une réduction de six millions par rapport à l’année 2020. Cela peut ne pas paraître trop, mais il faut garder à l’esprit que depuis 2008 le provisionnement L’élément – qui comprend l’achat de programmes – a été réduit de 64,37 millions.

La direction de la RTVA va appliquer cette coupe à travers une série de mesures dans lesquelles on se démarque, la renégociation des contrats pour les programmes externes déjà attribués, bien que, oui, en garantissant la qualité et avec le moins de dommages possible à la société de production correspondante.

Il tentera également de réduire les coûts des programmes de production propre mais externe en affectant plus de personnel, en éliminant ou en ajustant au maximum la location d’équipements et de services et en optimisant les ressources, par exemple en pré-production.

Il est frappant, dans cette même section, de prolonger la durée de certains des programmes autoproduits déjà à l’antenne ou qui peuvent être incorporés, de sorte qu’ils couvrent plus d’heures de la grille et, par conséquent, couvrent les trous dans les programmes. . qu’ils ne pourront pas conclure de contrat. Pour couvrir la grille, en plus, un pari est fait sur la rediffusion, c’est-à-dire en répétant le contenu.

Dans le même ordre d’idées, et bien que ce soit quelque peu anecdotique, la RTVA cherche des alliances avec des entreprises andalouses du secteur textile pour fournir des vêtements pour les programmes et ainsi réduire la facture.

Le plan – dont l’exécution sera supervisée par une commission et dont les cadres supérieurs sont le vice-président, Juan Marn; le ministre de la Présidence, Elas Bendodo, et le ministre des Finances, Juan Bravo- préviennent des répercussions négatives que ces mesures d’ajustement vont avoir en termes d’audience et, par conséquent, de revenus publicitaires, qui n’ont cessé de tomber dans le dernières années.

Plus avec moins, c’est ce que la direction générale de RTVA souhaite faire en termes de personnel, notamment pour favoriser la digitalisation de l’entreprise, le grand engagement de Mellado et de son équipe.

L’unité Médias précise, souligne le document, davantage de ressources humaines mais, en même temps, met en garde contre la nécessité de pourvoir les postes vacants que ceux qui étaient destinés au numérique ont déjà laissés à la radio et à la télévision.

En ce sens, et également dans un objectif de rajeunissement des effectifs, la RTVA va demander l’autorisation du Conseil d’Administration pour favoriser des départs à la retraite partiels qui seront couverts par de nouveaux contrats et les job boards externes seront renouvelés. De même, l’équipe de Mellado souhaite lancer un appel d’offres d’emploi public.

Malgré toutes les mesures d’ajustement, la masse salariale du personnel prélèvera 91,49 millions d’euros sur le budget cette année.

Le Plan d’Efficacité, d’Efficacité et de Rationalisation de la RTVA inclut également la recherche de nouvelles sources de revenus, telles que la vente de contenus et l’exploitation des droits et l’internationalisation, avec un œil sur l’Amérique Latine.

Le plan consacre une section à la possibilité que Canal Sur change de nom, une option qui a suscité la controverse il y a des mois lorsqu’elle a été proposée. La RTVA engagera une étude pour évaluer l’impact et le coût du changement de nom du nôtre.

Vous pourriez également aimer...