Restaurant : quels détails considérer pour bien agencer sa cuisine ?

La cuisine constitue un lieu sacré en matière de restauration. En effet, elle est le lieu de préparation de tous les plats qui conditionnent l’expérience des clients. Dans cette optique, son agencement doit s’effectuer suivant une méthodologie précise en vue de faciliter son utilisation et permettre de bonnes conditions d’hygiène. Quelles étapes suivre pour bien agencer sa cuisine professionnelle ? Voici la réponse.

Trouver les bons équipements

La première étape pour bien agencer sa cuisine professionnelle est de trouver les équipements adéquats. Cette étape, a priori évidente, ne se révèle pas simple à réaliser en raison des nombreux détails qui peuvent échapper sur le tas. Il faut ainsi établir une liste qui prendra en compte tous les besoins de votre cuisine. Il va sans dire que cette liste sera établie sur une période donnée afin de recenser toutes les possibilités.

À titre indicatif, la liste doit comporter aussi bien les matériels classiques en cuisine (l’armoire réfrigérée, les ustensiles de cuisine, une machine à glace, les surfaces de coup…), mais aussi les outils les moins évidents à imaginer. On parle notamment de caméra de surveillance, extincteur, boîte menu enfant, emballage pour la vente à emporter, etc. Chaque outil devra faire l’objet d’une sélection minutieuse afin qu’il joue le rôle pour lequel il est acquis.

Appliquer un ordre d’agencement

Une fois les divers équipements acquis, il faudra les affecter à des emplacements précis. Pour la caméra et l’extincteur, l’aide de spécialiste en vue de déterminer le meilleur agencement s’avère requise. En ce qui concerne le reste des outils, on les répartit suivant cinq postes incontournables que sont :

  • Le poste de travail (il est composé du comptoir, des ustensiles de découpe et de tout le nécessaire pour la préparation. Il peut en exister plusieurs en fonction des plats que vous proposez. Placez-les toutefois auprès du réfrigérateur pour une aisance d’accès aux ingrédients.) ;
  • Les espaces de rangement (tous à proximité du poste de travail) : le réfrigérateur pour les denrées périssables, les placards pour les couverts et ustensiles et un garde-manger pour les produits secs ;
  • Les postes de nettoyage (la vaisselle et le nettoyage d’aliments sont affectés à ces postes. Pour une salubrité parfaite, ces tâches doivent se réaliser en lieux distinctement consacrés avec éviers et égouttoirs.) ;
  • Postes de cuisson (cuisinières à gaz, friteuse professionnelle, appareils de cuisson spécifiques.) ;
  • Poste de dressage de plats (il doit disposer de lampes chauffantes pour maintenir les plats chauds. Il doit en outre se rapprocher le plus possible de la salle à manger en vue de réduire la distance de déplacement des serveurs).

Toutes ces composantes doivent s’agencer dans la cuisine selon vos goûts. Il n’y a point de critères à respecter, excepté l’ergonomie, l’hygiène et la sécurité. Pour l’ergonomie, le rapprochement du poste de travail et des espaces de rangement suffit. Par rapport à l’hygiène et la sécurité, il existe quelques normes en vigueur auxquelles il faudra vous familiariser. Elles concernent entre autres la sécurité alimentaire (conditions d’hygiène et de conservation), la protection des travailleurs et usagers (sorties de secours, extincteurs), etc.

Vous pourriez également aimer...