Sánchez accuse le CNI et le juge de la Cour suprême qui le contrôle d’espionnage contre les indépendantistes

Il affirme n’avoir jamais connu les moyens utilisés par le service de renseignement, remet en cause le rapport du Citizen Lab et annonce une réforme de la loi Secrets et du contrôle judiciaire du Centre

Pierre S
Pedro Sánchez, ce jeudi au Congrès.Ferdinand AlvaradoEPE
  • À l’intérieur La Police teste Pegasus avec 4 techniciens israéliens avant la consultation du 9-N 2014
  • Congrès Les partenaires gouvernementaux attendent de Sánchez qu’il annonce une réforme de la CNI et renforce son contrôle judiciaire

Le président du gouvernement, Pedro Snchez, a tenté de se débarrasser de sa responsabilité dans le étui pégase remontant à la « période sombre » de la « corruption » sous le gouvernement de Mariano Rajoy et a présenté sa propre administration comme un modèle d' »honnêteté » et de « transparence » accusant l’opposition de miser sur la « disqualification » et la non-reconnaissance de ses légitimité à la tête de l’exécutif. « Avec ce gouvernement », a-t-il dit, « il n’y a pas de place pour l’illégalité ».

Sánchez a consacré les 20 premières minutes de son apparition dans le Congrès d’attaquer les populaires en leur reprochant leur « opposition destructrice » et en qualifiant leur gouvernement d' »incompatible avec la corruption » : « Avec ce gouvernement, il n’est pas permis de persécuter des rivaux ou de faire l’impasse sur la ConstitutionIl a assuré que les principes fondamentaux de sa gestion sont la « transparence », la « collaboration irréprochable avec la Justice » et le « renforcement des services publics » et contre cela il s’est opposé à toute la liste des actes de corruption-« actes criminels », a-t-il ajouté. dit- du PP : Cuisine, grtel, Lézo

en savoir plus

Ce n’est qu’après ce barrage que le président a effleuré le thème central de la comparution en veillant à ce que la « confidentialité » ne soit pas confondue avec « l’opacité » et en ce sens il a donné en exemple l’action « d’office » du Défenseur du peuple vérifier l’action du gouvernement dans le étui pégase.

Sánchez a placé toute la responsabilité de l’espionnage sur le toit du CNI et du juge de la Cour suprême qui le contrôle, affirmant que le gouvernement se limite à fixer les lignes directrices à suivre par le Centre mais ne connaît ni les mesures qui sont utilisées ni les décisions opérations des services de renseignement. « Cela ne s’est jamais produit avec ce gouvernement et je vous garantis que cela n’arrivera pas. »

Le président a assuré qu’il ne voulait pas remettre en cause les doutes soulevés par le rapport du laboratoire médico-légal Laboratoire citoyen qui a publié une liste de 65 personnes, toutes liées à la cause de l’indépendance, et qui avaient été espionnées via le programme Pegasus, mais a demandé de faire la distinction entre les informations solides et les simples conjectures et les « faits non prouvés ». Il a également évité de se pencher sur les relations entretenues par certains leaders du sécessionnisme avec des puissances étrangères, évoquant les contacts entretenus par Puigdemont et son entourage avec Moscou.

Il a appelé à la compréhension, au dialogue et à une « réunion » avec Catalogne et a insisté sur le fait que son engagement personnel est de reprendre un contact étroit avec le Généralité. Et il a assuré que « les problèmes de dialogue seront résolus avec plus de dialogue et plus de démocratie ».

A la fin de son allocution, le président a annoncé un renforcement des investissements dans la CNI et une amélioration de ses capacités. En ce sens, a-t-il ajouté, son intention de revoir la loi qui réglemente le service de renseignement et de renforcer ses mécanismes de contrôle démocratique. Ainsi, le Gouvernement, suite à la proposition faite par le PNV, va approuver une nouvelle loi sur les secrets officiels, modifier la loi réglementant la CNI et son contrôle judiciaire. Sánchez a également prévu que le nouveau directeur du CNI, J’espère que Casteleiroil pourra se rendre « normalement » au Congrès pour rendre compte des orientations centrales de son action.

Vous pourriez également aimer...