Santiago Abascal abritant à Mondragn les victimes du membre de l’ETA Henri Parot, condamné pour 40 meurtres

Secondaire le lendemain 18 l’appel à Voix contre le terrorisme contre l’hommage au terroriste qui se prépare ce même jour et dans cette ville la gauche nationaliste.

Santiago Abascal, lors de sa
Santiago Abascal, lors de son dernier voyage à Ceuta.Vox
  • Terrorisme Le procureur ordonne une enquête sur le fait d’Henri Parot convoqué à Mondragn
  • ETA Tous les noms des 39 assassinés par Henri Parot

Le président de Vox, Santiago Abascal, accompagner les victimes du terroriste Henri Parot dans sa protestation à Mondragn pour l’hommage que la gauche lui prépare nationaliste pour samedi prochain.

Abascal, accompagné d’une délégation de Vox, se rendra ce même mardi dans la ville de Gipuzkoan pour soutenir l’acte que l’association a appelé Voix contre le terrorisme, présidé par Jos Alcaraz, qui était président de la AVT et maintenant député de Vox. Alcaraz a appelé à cet acte de rejet pour défendre la mémoire des victimes de Parot, le terroriste le plus sanguinaire de l’ETA qui reste emprisonné. Il purge une peine pour 40 meurtres. Parmi ses actions les plus marquantes, l’attaque contre le siège de la Garde civile à Saragosse, où 11 personnes ont été tuées, dont cinq filles. Lors de cette attaque, le frère d’Alcaraz et ses deux nièces ont été assassinés.

Pour cette raison, le président de Voces contra el Terrorismo a appelé cet acte de protestation dans la même ville et le même jour où il tente de rendre hommage au membre de l’ETA qui a perpétré ce massacre. L’événement à Mondragn, organisé par le réseau de soutien aux prisonniers ETA (Sare) et le collectif Elkartasun Eguna, sera une course relais sur 31 kilomètres, un pour chacune des années que le meurtrier a passé en prison pour ses crimes.

Tant de Vox que des associations de victimes, la délégation gouvernementale a été poursuivie pour interdire cet acte, considérant qu’il s’agit d’une exaltation du terrorisme et d’une humiliation pour les victimes. La Délégation du Gouvernement a adressé la demande au Procureur de l’Audiencia Nacional de prendre l’initiative. Le ministère public a demandé des rapports sur l’événement à la garde civile, à la police et à l’Ertzaintza. Il n’a pas encore pris de décision.

Entre-temps, Voices Against Terrorism a déjà notifié son appel à la délégation gouvernementale sans qu’aucun mouvement n’ait eu lieu. Alcaraz a d’abord l’intention de faire un premier arrêt à Saragosse, devant le siège de la Garde civile où se trouve Parot et où ses proches ont été assassinés, mais des problèmes logistiques l’ont empêché.

Un bus Vox partira de Madrid le même samedi matin pour Mondragn, où Abascal et d’autres représentants de la formation verte se rendront.

Les Fête populaire le Pays basque a également annoncé des mobilisations ce même jour et également dans la ville de Gipuzkoa. Les promoteurs, Carlos Iturgaiz et Carlos García, qui ont également dénoncé le fait qu’un événement soit organisé en l’honneur du « plus grand meurtrier de l’ETA ».

La possibilité qu’enfin l’acte du PP et celui de Vox se tiennent ensemble dans la même zone et en même temps n’est pas exclue.

Certains responsables de la sécurité considèrent que la journée de travail de samedi à Mondragn sera « haute tension et très délicate ». À partir de Ertzaintza Des plans sont déjà envisagés pour éviter que les personnes convoquées dans les deux actes aient la distance maximale possible.

Vous pourriez également aimer...