Un homme en tue un autre et se suicide coincé par les Mossos à Tarragone

Lorsque les agents ont atteint le sol, ils ont trouvé le corps d’un homme atteint d’une balle dans la poitrine et ont commencé la recherche de l’agresseur éventuel dans la zone.

Un agent des Mossos d'Esquadra.
Un agent des Mossos d’Esquadra.@mossos

Un homme en aurait tué un autre dans un appartement de Tarragone avec une arme à feu avec laquelle il s’est ensuite suicidé dans la rue lorsqu’il s’est vu acculé par les Mossos d’Esquadra, qui enquêtent sur l’existence d’une relation antérieure entre les deux.

Selon des sources proches du dossier, les événements se sont produits à 01.54 heures dernier matin, lorsque les Mossos ont reçu l’avis que deux coups de feu avaient été entendus dans un appartement situé rue Reding à Tarragone.

Lorsque les Mossos ont atteint le sol, ils ont trouvé le corps d’un homme atteint d’une balle dans la poitrine et ont commencé la recherche de l’agresseur éventuel dans la région, après que certains témoins ont assuré qu’il portait un débardeur blanc et short marron. Peu de temps après, les agents ont localisé le suspect dans la rue Uni de Tarragona, pour lequel ils l’ont arrêté.

A ce moment-là, selon les sources, l’homme, se voyant acculé par la police, a levé sa chemise et a sorti une arme à feu, sur laquelle les Mossos lui ont ordonné de laisser l’arme au sol et de viser avec ses armes réglementaires.

Selon l’hypothèse principale avec laquelle travaillent les enquêteurs, à partir du récit des agents qui sont intervenus et des témoins, l’homme il s’est ensuite suicidé en se tirant une balle dans la tête. Immédiatement après, un agent de la brigade ARRO des Mossos d’Esquadra a tiré un coup de feu en l’air.

Ces événements ont été témoins de trois personnes qui étaient assises sur un banc dans la rue, dont l’une s’est approchée du suspect, après qu’il s’est tiré une balle dans la tête, et a fait le geste de prendre l’arme, pour ce que les Mossos lui ont demandé de laisser l’arme au sol.

Ensuite, le témoin s’est enfui et s’est caché derrière un conteneur, ce qui a conduit les agents à tirer un coup de feu sur la décharge, sans blesser la personne.

En entendant le coup de feu, ce témoin est finalement tombé au sol et a été réduit par la police, qui l’a fouillé sans trouver aucune arme, ce qui a confirmé qu’il n’avait pas pris l’arme de l’agresseur.

Les mêmes sources ont ajouté que cet homme, qu’elles considèrent comme un témoin des événements avec les deux autres personnes qui étaient assises sur le banc, a déclaré à la police s’être levé et avoir couru vers l’agresseur lorsqu’il l’a vu tomber par terre parce que je le connaissais et que je voulais l’aider.

Dans le cadre de vos recherches, vous trouverez sous le secret de la synthèse, les Mosso enquêtent sur l’existence d’une relation entre l’auteur présumé du crime et la victime.

Vous pourriez également aimer...