Une tempête inhabituelle teintée de cyclone tropical laissant des pluies et des tempêtes abondantes jusqu'à lundi

Une tempête atlantique «inhabituelle» qui acquiert des caractéristiques «similaires à celles des cyclones tropicaux» commencera à lancer plusieurs fronts associés sur la péninsule à partir de ce jeudi qui entraînera un «changement climatique important» qui se propagera d'ouest en est. à partir de midi et, dans son sillage, laissant des précipitations abondantes et une baisse progressive des températures qui se poursuivront au moins jusqu'à lundi, dernier jour de l'été astronomique de ce 2020, comme le rapporte l'Agence météorologique nationale (AEMET).

Le porte-parole de l'AEMET, Rubn Del Campo, a expliqué à Europa Press que le premier des fronts associés à la tempête atlantique arrive de façon imminente, à partir de midi ce jeudi à l'ouest et provoque un environnement instable après son passage, avec averses orageuses généralisées qui seront localement fortes et accompagnées de grêle, en particulier au sud des grands systèmes de montagnes péninsulaires.

Depuis ce jeudi, en outre, il a déclaré que les températures chuteront «sensiblement» surtout à l'intérieur de la péninsule.

Plus précisément, Del Campo espère qu'à la fin de ce jeudi la tempête qui aspire l'air tropical et subtropical, très humide, provoquera des pluies abondantes, qui toucheront surtout la Galice, à l'ouest de Castilla y Len, l'Estrémadure, Madrid, et le à l'ouest de Castilla-La Mancha.

En outre, il prévoit qu'au fur et à mesure que l'après-midi avance, les précipitations continueront à s'intensifier et se déplaceront vers l'est, de sorte qu'en fin de journée, elles couvriront les deux Castilles, au sud d'Aragon, à l'intérieur de la Communauté valencienne, où depuis le milieu de l'après-midi des averses orageuses peuvent survenir.

Del Campo avertit qu'en général, ils peuvent être localement forts et dépasser 15 ou 20 litres par mètre carré en une heure et être accompagnés de rafales de vent fort et de grêle.

Il prévient même que les précipitations pourraient être très fortes localement, ce qui signifie plus de 30 litres par mètre carré en points dans le sud de Castilla y Len et dans les environs du système central dans la même zone et dans le reste de la Communauté de Madrid, au nord de Castilla-La Mancha. Justement, il ajoute que les pluies peuvent être persistantes et accumuler plus de 40 litres par mètre carré en douze heures.

De même, il a prédit que vendredi, vers midi, le centre de la tempête sera situé dans le sud du Portugal et commencera à se déplacer vers le nord à travers l'ouest de la péninsule.

De cette manière, le porte-parole a rapporté que vendredi les averses "seront généralisées dans la majeure partie de la péninsule" sauf peut-être sur la côte du Pays basque, à l'extrême nord-est de la Catalogne et sur la côte sud-est. Il ne pleut guère non plus ni aux Baléares ni aux Canaries.

Dans le reste du pays, il a insisté sur le fait que les précipitations seront "abondantes, abondantes" et que les plus intenses et les plus persistantes sont attendues au sud des grands systèmes montagneux de la péninsule, qui suivent généralement un axe d'ouest en est perpendiculaire à Ces vents du sud, humides, favorisent la croissance des nuages ​​d'orage et de la grêle au sud de ces grands systèmes de montagnes.

"Il y aura averses fortes ou très fortes, parfois accompagnées de grêle "Del Campo a insisté, ajoutant que «non seulement il pleut abondamment dans ces zones au sud des montagnes, mais en général il pleut dans une grande partie de la péninsule.

Il a également ajouté qu'il est possible que les averses soient fortes ou très fortes également dans la majeure partie de l'intérieur et sur la côte andalouse entre jeudi et vendredi.

En ce qui concerne les températures, il a souligné que dans le même temps, il y aura une baisse marquée allant jusqu'à 10 degrés Celsius dans certaines zones de l'intérieur, qui passeront de trois à cinq degrés Celsius au-dessus de la normale ce mercredi à températures comprises entre trois et cinq degrés en dessous des valeurs normales, en particulier sur les plateaux.

Cependant, il a déclaré que dans les points de la Cantabrique et de la région méditerranéenne, les valeurs élevées continueront jusqu'à samedi ou dimanche de manière prévisible.

Ce sera le week-end où la tempête se déplacera vers le nord et les pluies se poursuivront dans de vastes zones de la péninsule, mais elles toucheront la moitié sud avec moins d'intensité. Cependant, il a ajouté que dans les environs de la chaîne de montagnes de Cantbrica, dans le Sistema, Central, Navarra, La, Rioja, au nord d'Aragn et Catalua, il y aura à nouveau des pluies fortes et persistantes pendant les deux jours.

Les températures vont baisser un peu plus au cours du week-end dans le nord-ouest de la péninsule, même si elles se poursuivront sans changements majeurs ou augmenteront légèrement dans le reste à partir de lundi.

Il y a encore pas mal d'incertitude, mais il semble que la situation météorologique instable, avec pluies et averses, pourrait se poursuivre surtout dans le nord. Cependant, il ajoute que les précipitations diminueront quelque peu en intensité et en fréquence dans les zones où il a le plus plu au cours des jours précédents.

Cependant, cela augmentera la possibilité de précipitations dans le nord de la zone méditerranéenne péninsulaire, c'est-à-dire en Catalogne et au nord de la Communauté valencienne ainsi qu'aux Baléares.

Concernant les températures, elles ne varieront pas beaucoup, sauf dans le tiers oriental de la péninsule, où elles vont baisser.

Colorants de cyclones tropicaux

Quant à la tempête, il a dit qu'il s'agissait d'une tempête "rare", mais cela ne veut pas dire qu'elle est "inconnue" aux latitudes de la péninsule en ce moment, bien que la plus courante soit les épisodes de pluies intenses en Septembre et octobre sont associés à DANAS, dont le mécanisme de formation et la nature sont différents de ceux de cette tempête.

En outre, il a souligné que le Centre national des ouragans le surveille car dans sa course vers la péninsule, il trouve un environnement favorable à l'acquisition "Certaines caractéristiques similaires à celles des cyclones tropicaux".

En tout cas, il a assuré que cela ne signifie pas que la tempête deviendra une tempête tropicale, "encore moins un ouragan". En effet, ce jeudi, le National Hurricane Center situé en Floride, aux États-Unis, qui a le pouvoir de surveiller tous les systèmes tropicaux du bassin atlantique, donne «au plus dix pour cent de probabilité» que la tempête acquière son noyau en son centre, les caractéristiques d'un cyclone tropical.

"La chose importante pour nous en ce moment est que Cette tempête va générer beaucoup d'instabilité. Il a aspiré beaucoup d'air des basses latitudes et donc les pluies peuvent être fortes dans de grandes zones du pays, surtout de ce jeudi à samedi matin », a-t-il conclu.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

Vous pourriez également aimer...